Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Alter-Natives est une association loi 1901 située à la frontière Lot et Aveyron.
Elle réunit des personnes qui se rencontrent, se forment et s'informent sur des sujets touchant à la vie au contact des enfants (santé, alimentation, éducation, etc) dans le respect de l'être humain et de son environnement.
Elle se veut également être une plate-forme d'informations au niveau local (évènements, contacts, etc).
Pour nous contacter : asso.alternatives@gmail.com 

Pages

27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 14:32

CHRONIQUES VACCINALES :LE TETANOS

 

Le tétanos est une maladie grave mais extrêmement rare. En France, elle touche, par an,  une dizaine de personnes dont la moyenne d’âge est de 79ans.

S’il tue dans 30% des cas, il se guérit spontanément dans 50%des cas. Il se manifeste par des contractures intenses  au niveau de la mâchoire, de la cage thoracique et du dos.

Le bacille du tétanos (bactérie) est présent dans les intestins de certains ruminants et se retrouve donc dans la terre sous forme de spores totalement inoffensifs. Pour qu’il puisse germer et se transformer en toxine, il doit être privé d’oxygène :c’est un anaérobie strict.

Alors NON, la toxine tétanique n’est pas présente partout car elle meurt en présence d’oxygène ; pas plus qu’une écharde ou une épine de rose ne peuvent provoquer le tétanos. Il faut nécessairement une plaie profonde ou une brûlure, obligatoirement non aérée.

Concernant cette maladie la désinformation et la peur sont  alimentées notamment  au début de chaque printemps. Le tétanos n’est  pas un problème de santé publique en France au vu du nombre de cas et du mode de transmission. C’est une maladie originale car elle n’est ni  contagieuse, ni immunisante. Se pose alors la question :comment une toxine atténuée(anatoxine du vaccin) pourrait-elle protéger contre le tétanos alors que la toxine elle-même n’immunise pas ?

Autre fait troublant mais peu abordé :la toxine ne rencontre  jamais le système immunitaire lors du déroulement naturel de la maladie. En effet, tous deux empruntent des chemins différents :la toxine se sert des nerfs pour rejoindre le système nerveux alors que le système immunitaire lui est entièrement localisé dans le sang et la lymphe. C’est ce qui explique qu’à la suite d’un tétanos guéri il n’y ait jamais d’anticorps dans le sang. Il n’est dons pas immunisant.

Par contre, en vaccinant, on injecte la toxine dans le sang, ce qui ne se produit jamais dans les conditions naturelles de la maladie (la toxine se véhiculant par les nerfs et non le sang). Les anticorps ainsi produits ne pourront jamais atteindrele bacille tétanique situé dans la plaie car celui-ci étant anaérobie, la plaie doit être non vascularisée.

 Les vaccinalistes objecteront que si la toxine ne peut pas être  neutralisée dans la plaie, elle peut l’être lors de sa sortie et de sa remontée vers le système nerveux central. Il suffira de leur rappeler que « la toxine quitte la plaie en empruntant les voies nerveuses axonales…voies inaccessibles aux anticorps »(source : Sylvie Simon, Ce que l’on nous cache sur les vaccins).

Il est dès lors aisé de comprendre pourquoi la présence d’anticorps après la vaccination n’offre aucune garantie de protection. Pour preuve, les  nombreux cas de tétanos recensés chez des sujets correctement vaccinés ! Des scientifiques tels que le Pr Veronesi font  l’hypothèse d’une immunité naturelle.

Concernant l’innocuité de ce vaccin, il est permis de s’interroger sur l’absence totale d’effets indésirables rapportée par la littérature médicale française alors que la littérature internationale fait état d’innombrables complications. Ainsi, des études recensées dans une banque de données conservées en Belgique (BelgianUniversitySustem) rapportent des réactions d’hypersensibilité, des chocs anaphylactiques (allergie très grave pouvant entrainer la mort), des atteintes neurologiques, des problèmes cutanés, des douleurs articulaires…

Comment prévenir et soigner le tétanos ?

  1. Nettoyer la plaie avec du savon.
  2. Extraire tout corps étranger.
  3. Faire saigner la plaie (apport d’oxygène).
  4. Mettre de l’eau oxygénée.
  5. Appliquer un antiseptique.
  6. Ne pas recouvrir la blessure de suite.

En cas de tétanos le chlorure de magnésium s’avère curatif en injections intraveineuses (20g/l).Il est toujours possible d’attendre plusieurs mois avant de vacciner son enfant contre le tétanos étant donné que la loi stipule que les vaccins doivent être effectués avant l’âge de 18mois. En pratique, il est très peu probable qu’un enfant de moins d’un an contracte le tétanos en France.

Repost 0
Published by Les Alternanas
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 13:44

Dernière rencontre du mercredi pour ALTER-NATIVES, avant la coupure de l'été.

 

Nous serons au cabinet de sage-femmes le mercredi 28 juin, puis nous nous retrouverons le mercredi 6 septembre de 9h30 à 12H.

 

Que votre été soit beau et lumineux

 

Au plaisir.

 

Amandine DUPIN 0684434616

Repost 0
Published by Les Alternanas
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 13:51
Chaque 2ème lundi du mois a lieu la rencontre mensuelle de La Leche League
à partir de 13 h 45 au Centre Social de Montbazens

 

N'hésitez pas à diffuser ce message autour de vous : à des futures mamans, jeunes parents...



 
Bélinda et Béatrice
____________________________________________________________________________

Béatrice Bosc - 05.65.81.90.98
Bélinda Gaboulaud -06 75 32 47 45
 
Animatrices bénévoles La Leche League à Montbazens
Rencontre le 2er  lundi de chaque mois au Centre Social
Allaitement et maternage, site national LLL
Repost 0
Published by Les Alternanas
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 19:29

Bonjour, SAMEDI 17 JUIN :

 

DSC03737 

 

Atelier Comment signer avec bébé ? « Ma p'tite main a dit »

                                       de 10h à 12h au cabinet des sages-femmes à Figeac (rue ste marthe)

 

=15€ par famille 

et Adhésion à l'association 10€ par an et par famille

 

(Permet les ateliers, les locations d'écharpe de portage, du pack bien être grossesse, de couches lavables, d'emprunter les livres alternatifs, de soutenir l'association...)

Un atelier pour comprendre comment signer, pourquoi, avec qui, à quoi ça sert,..., pour mettre en pratique à travers des jeux, des comptines,... le partage d'expériences de chacun.

 

ATELIER FAMILLE pour communiquer autrement avec son enfant... (Baby Signs, communication gestuelle)

signer avec son bébé pour mieux se comprendre, des premiers mois à l'acquisition du langage.

 

Ouvert à tous

Inscription et Réservation  au 0565386002

 

 

Repost 0
Published by Les Alternanas
31 mai 2017 3 31 /05 /mai /2017 10:33

Nous aimons partager faire découvrir, échanger, construire, rêver,... Nous aimons aller à la rencontre des familles de notre territoire.

Nous aimons participer auprès de nos partenaires et de tous ceux qui croit que demain, ensemble nous pouvons changer le monde...;et que ça commence aujourd'hui !

 

Alter-Natives propose donc 2 ateliers le samedi 10 juin lors de la porte ouverte de la ludothèque de Figeac  de 15h à 17h30.

 

15h / 17h Atelier fabrication de pâte à modeler durcissante naturelle.

16h30 / 17h30 Atelier REBOZO (Bercements traditionnels mexicains)

Soyez curieux, venez essayer !

 

 

 

 

Repost 0
Published by Les Alternanas
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 08:35
S'accorder une séance de découverte de détente et de plaisir partagée entre mamans et bébés.
Mercredi 7 juin, l'association ALTER-NATIVES vous propose sous la technique bienveillante de Myrtille de venir découvrir un atelier BABY YOGA.


Dans cette période de transition que représente la naissance d'un enfant, le Yoga peut vous aider à prendre soin de vous et de votre bébé. Regagner des forces et du tonus ainsi qu'à vous détendre profondément en tissant avec votre bébé des liens qui vous uniront pour la vie.
 
Qu'est-ce que le BABY YOGA ?  C'est du yoga post-natal pratiqué avec son bébé. (jusqu'à ce qu'il se déplace en rampant activement. Pour les enfants de + de 1 an, Myrtille pourra proposé prochainement un atelier de yoga enfant si vous en faite la demande.)
Ce sont des postures adaptées pour permettre la détente et une remise en forme progressive après l'accouchement. Favoriser l’union entre la maman et son petit. C'est donc un temps pour soi et pour son bébé.

Vous pouvez vous sentir libre d’impliquer votre bébé dans les mouvements, de le tenir, ou de le laisser proche de vous sur un tapis. Parfois le bébé dormira pendant tout le cours, d’autres fois il voudra être allaité, ou voudra tout simplement écouter et regarder les bébés autours de lui.

 

Les bienfaits du baby yoga :

•augmenter l’endurance, la force et le bien-être
• améliorer la posture et réduire les douleurs dorsales
• raffermir la force centrale et la stabilité (les abdominaux)
• apprendre des mouvements de yoga que vous pouvez pratiquer à la maison
• réduire l’anxiété et le stress
• adopter des techniques pour vous aider lorsque vous vous sentez dépasser
*développer votre créativité féminine et la connexion avec votre féminin sacré
• créer de nouvelles amitiés avec d’autres mamans et bébés

Pour pratiquer le baby yoga, il est important d'avoir fait sa rééducation périnéal (ou en cours)
Si vous n’êtes pas sûr que le yoga vous soit recommandé.Si vous avez une blessure ou un problème de santé, veuillez consulter vote médecin.

 
Qui est Myrtille ?
Je pratique le kundalini yoga , depuis une dizaine d'années, après de multiples expériences socio professionnelles et personnelles, j'ai décidé de choisir une vie en accord avec mon être profond. Je me suis tourné vers l’enseignement du kundalini yoga (tel qu' enseigné par Yogi Bhajan) et la maternité. Mon chemin de vie m'a particulièrement permis de partager autour des femmes et de la naissance, c'est pourquoi le yoga doula (prénatal et post natal) occupe une place de cœur dans ma pratique.
Je vous propose de vivre une nouvelle expérience, de vous connecter avec votre être profond et avec votre bébé. Venez éveiller votre conscience.
Sat Nam.
 
La richesse d'Alter-Natives, est en grande partie les rencontres et les échanges. Nous avons donc rencontré Myrtille de l'association SHOUNIYA KUNDALINI et une envie commune de mettre en lien et de faire sens en proposant cet atelier.
Enseignante diplômée de la fédération française de Kundalini Yoga, installée sur Cajarc, elle propose des cours de yoga prénatal (de la conception au 40eme jours après l'arrivée de bébé). Du Baby yoga, du yoga pour les enfants, femmes et adultes.
 
C'est également grâce à Audrey d'ECOASIS, gîte d'étape et chambres d'hôtes,  Puy Clavel   46 160 Gréalou qu'il nous est possible de vous faire cette proposition dans un endroit serein et agréable.
 
Je ne vous en dis pas plus !
On se retrouve MERCREDI 7 JUIN de 10h à 12h
lieu : ECOASIS - Puy Clavel 46160 Gréalou
L'atelier sera suivit d'un repas partagé pour celles qui le souhaite, façon auberge espagnole chacun emmène un petit peu.
Tarif : 15€ par famille et adhésion à l'association (10€/an/famille valable 1 an)
 
Pour votre confort, pensez à une tenue confortable, de l'eau,un petit coussin, une couverture et pour celles qui en ont : 1 tapis.
Pour le confort de bébé une couverture pour le déposer.
 
 
Réservation conseillée au 0641244380
 
A noter il n'y aura donc pas la rencontre au cabinet des sages-femmes à Figeac ce jour là.
Repost 0
Published by Les Alternanas
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 14:39

  Retrouvez les articles mensuels une maladie un vaccin sur le blog, Le LOT EN ACTION et ANTENNE D'OC sur 88.1

Ce mois-ci, ce sera sur le Tétanos et son vaccin.

 

NOUVELLES PERSPECTIVES VACCINALES : LE PROJET DE MARISOL TOURAINE

Notre ministre de la Santé, Mme Touraine, inquiète face à la montée d’une certaine défiance vis-à-vis de la vaccination, a chargé un Comité d’en analyser les causes afin d’élaborer des recommandations ayant pour objectif de restaurer la confiance perdue et ainsi augmenter la couverture vaccinale.

Ce Comité indépendant a donc organisé une concertation citoyenne sur  la vaccination. Les conclusions ont été rendues publiques le 30 Novembre 2016 !

Et quoi de mieux pour rétablir une confiance mise à mal par de nombreux scandales médicaux et sanitaires (vaccination généralisée contre l’hépatite B, grippe H1N1…), amoindrie par des  études indépendantes (recherches des Pr Gherardi et Authier) qui prouvent la toxicité des additifs contenus dans les vaccins….

… qu’étendre l’obligation vaccinale !!!

Ainsi, les vaccins pédiatriques, jusqu’alors recommandés, deviendraient obligatoires, ainsi que leurs rappels, ce qui porterait à 11 le nombre de vaccins obligatoires en France : diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, hépatite B, méningite C, haemophilus influenzae (Hib), pneumocoque, rougeole, oreillons, rubéole, soit pas moins de 28 doses (25 entre 2 et 12 mois et 3 entre 16 et 18 mois) !!!!

→ L’un des principaux freins à l’acte vaccinal serait dû à sa complexité : « la complexité du parcours de vaccination qui implique une ordonnance médicale, un achat en pharmacie puis une vaccination, circuit [qui] peut favoriser une certaine inertie à l’égard de la vaccination et décourager les familles » (cf p 12).

 Donc pour simplifier ce parcours « du combattant » le recours à l’école comme lieu de vaccination ainsi que « la mise à disposition de vaccins chez les médecins généralistes, pédiatres, spécialistes libéraux, centres et maisons de santé » sont préconisés et ce, pour une meilleure accessibilité à la vaccination…

Meilleure accessibilité ou dépossession d’un acte grave concernant notre santé et celle de nos enfants ?

 Donc, si nous étions tenté de réfléchir, de nous informer, allez soyons fous de  douter…si « la complexité du parcours vaccinal » nous en laissait le temps, il n’en sera plus ainsi puisque nous déléguerons à d’autres (écoles) le soin de vacciner nos enfants.

 La vente directe de vaccins au sein des cabinets médicaux raccourcit en effet le parcours, mais pas que… Elle raccourcit aussi le délai de réflexion, elle s’oppose à la prise de recul, elle banalise un acte médical grave qui tendra à devenir un acte administratif.

Pire, sous prétexte de faciliter la pratique de la vaccination, il faudrait la développer dans les prisons, les EPHAD, les hôpitaux accueillant des personnes âgées (grippe et pneumocoque). Prendre en otage des personnes privées de liberté (de par leurs actes, leurs âges ou leur état de santé), sous couvert de santé publique, s’apparente à du mépris.

→ D’autre part, l’instauration du carnet de santé électronique permettrait « au patient de devenir acteur de sa santé en lui donnant accès aux informations nécessaires sur son statut vaccinal ». Il  pourrait ainsi « bénéficier de messages de rappel des échéances prochaines » et la mémoire de ses vaccinations.

J’y vois là davantage un système de contrôle qu’une réelle simplification ! Enfin, toutes les informations dont nous aurions besoin seraient centralisées dans ce carnet (connaissances des maladies prévenues par les vaccins, du calendrier vaccinal, des effets indésirables connus…)

Notons l’effort de nos dirigeants pour nous inciter à devenir acteur de notre santé, notons leur indéfectible volonté de nous responsabiliser en confiant à l’école le soin de vacciner nos enfants, louons leur réel souci de nous instruire !

→ Le Comité insiste sur la nécessaire formation des professionnels de santé qui « sont en première ligne pour informer leurs patients et entrainer leur adhésion… ».

 En effet, tentez une petite expérience : rendez  vous chez un médecin, généraliste ou pédiatre (surtout pas chez un médecin homéopathe car, là, vous prendriez le risque d’être bien informé) et essayez d’établir une discussion autour du thème de la vaccination. Enoncez quelques faits simples, prouvés scientifiquement et demandez à ce  professionnel de la santé quel est son avis sur la question. Ou bien osez quelques questions simples, partagez quelques interrogations sur des points médicaux un peu flous pour le novice que vous êtes. Ne prononcez pas  des mots tabous tels qu’ « effets indésirables » ou « immunité naturelle », vous pourriez vous entendre répondre « c’est fatiguant tous ces gens qui  posent des questions» (dixit une pédiatre). Vous vous apercevrez alors que, non seulement cet expert en santé , le prescripteur et l’exécuteur de l’acte important qu’est la vaccination, en sait bien moins que vous sur le sujet, mais aussi que l’essentiel du peu d’informations qu’il détient provient, pour la plupart, des laboratoires pharmaceutiques et de la presse médicale, qui vit, elle, en majorité  grâce aux subventions de ces mêmes labo. En matière d’objectivité on saurait mieux faire !

→ Autre mesure proposée pour restaurer la confiance dans les vaccins et augmenter la couverture vaccinale : la valorisation de l’acte de vaccination dans la pratique médicale. Et comment valorise-t-on un acte médical ? En lui attribuant une valeur marchande. Les médecins seront donc rémunérés sur objectifs de santé publique (ROSP), c’est-à-dire que l’Etat leur octroiera une somme pour chaque vaccin pédiatrique, comme c’est déjà le cas concernant la vaccination contre la grippe des personnes âgées. Il deviendra dès lors encore plus difficile d’exiger d’eux une certaine neutralité quant aux informations détenues et transmises. D’après la Cour des Comptes, l’acte vaccinal représentait, en 2012, 33% des revenus des pédiatres et 12,6% de ceux des généralistes. Nous comprenons mieux leurs réticences à nous fournir une information pluraliste sur laquelle nous pourrions fonder notre opinion !       

 → L’élargissement de l’obligation vaccinale représente la mesure centrale de ces recommandations. Elle s’assortit néanmoins de la possibilité d’une clause d’exemption que les parents pourraient invoquer « pour un ou plusieurs vaccins, motivée par leurs convictions. Après entretien avec le professionnel de la santé exposant les conséquences d’une telle décision, les parents s’engageront, par écrit selon une procédure formalisée, à assumer les responsabilités civiles de leur refus incluant un risque de non- admission de l’enfant en collectivité […] Ce droit pourrait être accordé à la condition d’être accompagnée du devoir d’assumer les conséquences de cette décision ».

Apprécions la clarté du propos qui nous laisse libre d’imaginer les conséquences possibles : non remboursement des frais médicaux en cas de maladies considérées comme évitables par la vaccination ? Fichage des parents irresponsables ?

Ainsi, ce refus pourrait induire un risque de non-admission de l’enfant en collectivité. Quand une autre mesure préconise « l’exigibilité des vaccins de l’enfant pour l’accueil en collectivité », il ne s’agit plus d’un risque mais bien d’une certitude. Il est probable qu’avec de telles mesures la couverture vaccinale augmentera ; quant à savoir si la contrainte engendre la confiance, c’est une autre histoire !

→ Il est évident qu’une telle  ingérence dans la sphère privée des citoyens devra, pour être acceptée, passer par « une communication, un travail d’image, à grande échelle qui contribuerait à montrer l’engagement des pouvoirs publics, qui doivent réinvestir le discours sur la vaccination, aujourd’hui essentiellement  laissé aux opposants ».

Sont aussi  prévus la mise en place « d’un dispositif ambitieux de communication grand public » ; « d’un statut de grande cause nationale » ; « des temps médiatiques forts » ; « des campagnes promotionnelles d’envergure nationale dans les grands médias » ; « des outils pédagogiques diffusés largement » ; « des actions spécifiques visant à contrer les rumeurs ».

Rien que ça !!! Le tout « confié à un acteur rompu à la communication grand public et à l’éducation à la  santé ».

 L’arsenal déployé s’apparente davantage à de la propagande qu’à la diffusion d’informations loyales, claires et appropriées, exemptes de conflits d’intérêts.

→ Transparence des informations…Si, si, le rapport nous assure d’un effort concernant « essentiellement la déclaration des liens d’intérêts ». Les laboratoires pharmaceutiques devraient transmettre les données brutes de leurs essais cliniques. Un effort doit aussi être consenti du côté des effets indésirables ; le Comité semble avoir conscience d’une sous déclaration de ces effets. Pourtant, il n’est fait mention nulle part de la création d’un observatoire des vaccinations alors même que nombre de professionnels constatent et déplorent le manque de données relatives aux effets indésirables.

Et puis resterait à développer tout ce qui concerne le domaine de la recherche (développement des vaccins issus du génie génétique c’est-à-dire OGM ; les  150 nouveaux vaccins à l’étude, les voies d’administration nouvelles…),  l’extension aux petits garçons du vaccin contre les papillomavirus et la prise en charge par la collectivité du régime d’indemnisation des effets indésirables.

Ainsi, l’Etat (c’est-à-dire Nous) assure non seulement les subventions dans le domaine de la recherche mais il prend aussi en charge l’aspect publicitaire ainsi que l’indemnisation des éventuelles victimes de la vaccination !Tout bénéfice pour les laboratoires pharmaceutiques !

Ces conclusions ont donc été soumises à la ministre de la Santé…Elle ou un autre poursuivra le travail, déjà bien entamé, d’une privation toujours  plus grande de nos libertés.

Il est important, pour nous, de préciser  qu’Alter-Natives n’est pas une association anti-vaccinaliste. Simplement, les conclusions de ce rapport et tout ce qu’il implique nous ont fait prendre conscience de l’urgence de mettre à disposition, à notre petit niveau, des informations pluralistes, des faits vérifiés, publiés mais occultés par nos dirigeants car comme dit Mme Touraine « la vaccination, ça ne se discute pas ». Nous pensons  que la liberté de choisir passe par l’information et l’interrogation, et nous voulons avoir le choix !

C’est pourquoi nous vous proposerons un article mensuel dédié à une maladie et son vaccin.

 

Vous pouvez consulter ce rapport à l’adresse suivante : concertation-vaccination.fr/rapport-du-comité-dorientation/

Repost 0
Published by Les Alternanas
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 13:32

Samedi 20 Mai 2017  

à 17h


Une conférence-débat 

(qui fait réfléchir)

 destinée à tous les parents, 

à toutes les personnes qui s'occupent des enfants 

et qui se posent des questions 

sur leur éducation :

 

"Ecole, Maternage, Education. La Place du Père et de la Mère dans la Famille et l'Ecole"

 

 

avec Jean GABARD

auteur conférencier

 

Cinéma Louis Malle 

 Place Dutours

46220 Prayssac

 

Organisée par

Université du Temps Libéré

 des Pays du Lot

06 83 53 21 41

Repost 0
Published by Les Alternanas
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 22:24

"L'EFT trouve ses racines dans la Médecine Traditionnelle Chinoise dont le but est d'assurer la libre circulation de l'énergie dans le corps humain afin de maintenir ou retrouver la santé.

Les médecins chinois ont ainsi montré qu'en stimulant des points précis du corps, il était possible de lever les blocages énergétiques et d'équilibrer l'énergie générale d'une personne, ce qui va lui redonner sa vitalité et relancer le processus d'autoguérison.
 
Le principe de l'EFT consiste à tapoter des points précis d'acupuncture situés sur le corps, tout en se concentrant sur le problème à traiter, afin de libérer le blocage énergétique correspondant. C'est la conjonction des deux qui fait toute l'efficacité de l'EFT mais aussi sa particularité.
 
Son champ d'action est immense car elle peut être essayée dans des situations très diverses, qu'elles soient psychologiques ou physiques, avec des résultats très surprenants."
 
Dr Luc Bodin.
Projection / échanges "Les émotions au bout des doigts"
Repost 0
Published by Les Alternanas
9 mai 2017 2 09 /05 /mai /2017 22:18

 

SALON BIO à FONS 10 h / 19h le mai mai

Printemps bio à FONS 21 mai
Repost 0
Published by Les Alternanas