Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

Alter-Natives est une association loi 1901 située à la frontière Lot et Aveyron.
Elle réunit des personnes qui se rencontrent, se forment et s'informent sur des sujets touchant à la vie au contact des enfants (santé, alimentation, éducation, etc) dans le respect de l'être humain et de son environnement.
Elle se veut également être une plate-forme d'informations au niveau local (évènements, contacts, etc).
Pour nous contacter : asso.alternatives@gmail.com 

Pages

17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 21:13

Objet: Film enquête de sens

Nous voulions organiser une projection avec ALTER-NATIVES......du coup nous ne sommes pas les organisateurs mais nous serons très certainement de la partie...Et vous ?

 

 
le dimanche 20  août 2017 à 17h00
Chez Claudie & Patrice
N°3 Latapie
15600 MAURS
Ce dimanche 20 août, nous vous attendons pour visionner ensemble le film "En quête de sens" à partir de 16h30 .
Projection 17H00.
Les enfants sont évidemment les bienvenus. Nous vous suggérons d'amener de quoi partager à boire et à manger à la suite de la projection, puis nous clôturerons par un échange inspiré par le film, à la belle étoile. 
Nous attendons la confirmation de votre présence en retour à ce mail.
A dimanche !

« En Quête de Sens » c'est d'abord l'histoire de deux amis qui se retrouvent après 10 ans et que tout oppose.. Marc exporte de l'eau en bouteille à New York, Nathanaël travaille lui dans la gestion collective de l'eau. Les deux amis se retrouvent juste avant le début de la crise de 2008 qui sera comme un détonateur. Marc cloué au lit après s'être cassé le pied finit par visionner les documentaires laissés par son ami, il prend alors conscience qu'en exportant de l'eau minérale, il fait lui aussi partie du problème...
Pour comprendre d'où vient la logique prédatrice du système et chercher des pistes de solutions, ils vont aller rencontrer ceux qui construisent le monde de demain. Cette aventure va remettre en question tous les fondements de leurs croyances, ainsi que les nôtres.
 
POUR VENIR :
Depuis Maurs, prendre direction Bagnac puis après la ZAC, prendre à droite, la côte de Lacaze. A partir de là, suivre les ballons qui seront accrochés en bord de route… 
 
Contact : Patrice 06 32 98 75 38
 
 
Repost 0
10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 18:23

Chroniques vaccinales : polio, un virus qui ne veut pas disparaitre !

            La poliomyélite est provoquée par un virus qui pénètre dans l’organisme par le tube digestif. Il se développe dans l’intestin et procure une immunité naturelle et durable pour la plupart d’entre nous. Avant l’ère de la vaccination, 95% de la population était ainsi immunisée. Dans des cas extrêmes, cet entérovirus peut traverser la muqueuse intestinale pour s’attaquer au système nerveux et causer des paralysies, parfois mortelles.

Le virus, qui se transmet par l’intermédiaire de l’eau et des déjections, s’est vu considérablement affaibli par le développement des adductions d’eau potable et des réseaux d’assainissement. En 2017, seuls 37 cas sont recensés de par le monde (Pakistan, Afghanistan, Nigéria), le reste de la planète l’ayant éliminé.

Or si la vaccination a peut-être joué un rôle dans la diminution de cette maladie, il n’en demeure pas moins qu’elle soulève de nombreux problèmes.

 

          Edifiant mais passé sous silence, le 1er  vaccin anti-polio « Salk » fut responsable de l’un des plus importants scandales médicaux : cultivé sur des cellules de reins de singes, ce vaccin a été contaminé par le virus SV40 du singe. Bien qu’alertés dès 1960, les labo pharmaceutiques poursuivirent sa commercialisation jusqu’en 1963. Certains scientifiques, parmi lesquels Bernice Eddy, mis en garde les autorités contre le possible pouvoir cancérigène du SV40. Chercheuse salariée par le gouvernement américain, elle  fit part de ses recherches lors d’une conférence sur le cancer, ce qui lui valut d’être renvoyée et interdite de laboratoire ! Transmis à plus de 600 millions de personnes, le virus SV40 se révèlerait cancérigène et infectieux (donc  transmissible par voie sanguine et sexuelle). Voir Courrier d’Alis n°92.  

 

     L’éradication de la polio au niveau mondiale semble compromise par la vaccination systématique car le virus vaccinal, bien qu’atténué, est constamment réintroduit et circule donc dans les eaux usées !! Pire, il mute et acquiert ainsi la capacité de provoquer une paralysie … Et voici arrivé le petit nouveau, le PVDVc : Poliovirus circulant dérivé d’une souche vaccinale.  Etrangement, les pays qui ont vu naître ces nouveaux virus sont toujours considérés comme exempts de polio car ne sont pris en compte que les seules infections causées par la souche sauvage P1 ou P3. Selon l’OMS, c’est un phénomène rare. D’autant plus rare qu’il n’est pas pris en compte! 

 

Le remède pourrait se révéler pire que le mal…Au Gabon, une souche du virus polio résistante aux vaccins a été identifié causant la mort de 210 personnes (sur 445 cas). Au Japon, 55% des 31 poliovirus isolés dans les égouts et les rivières  contenaient une proportion importante de virus ayant muté. Si la cohabitation avec les virus naturels  semblait possible, qu’en sera-t-il  de celle que nous imposent les lobbys pharmaceutiques et leurs virus mijotés au sein d’un labo ! 

 

Pas d’effets indésirables pour ce vaccin ! Je plaisante ! Comme pour  toute vaccination, l’équilibre écologique des virus intestinaux est gravement perturbé par le vaccin anti-polio. Si les virus polio diminuent de 78% (la nature ayant horreur du vide), ses p’tits frères Echo et Coxsackie, eux augmentent de 455%. D’inoffensifs à pathogènes il n’y a qu’une seringue !

 

Plusieurs traitements existent pour atténuer ou soigner cette maladie parmi lesquels le chlorure de magnésium, l’homéopathie, l’iode colloÏdal mais surtout le respect de la température. En effet, le virus se reproduit à 37°/37,5° mais il et détruit autour de 39°.

 

Je conclurai  par une petite anecdote… Michel Georget, auteur du très petit livre intitulé « Vaccinations : les vérités indésirables »  constate, lors de ses recherches que si la polio a bien diminué elle s’est, dans le même temps, aggravée. En effet, le taux de létalité (nombre de décès parmi les malades) a évolué comme suit : 10%  jusqu’en 1963, puis 17% en 1964, 19% en 1965, 26% en 1966, 48% en 1967, 55% en 1968. L’obligation vaccinale date de 1964. « Ayant découvert cela par hasard, je fis un courrier au ministère de la santé en demandant quelle pouvait être  l’explication de cette augmentation…Le ministère ne m’a pas répondu sur ce point(…). L’année suivante je découvris avec surprise que tous les chiffres de décès par poliomyélite avaient été rectifiés » (p295).

 

Repost 0
Published by Les Alternanas
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 14:26

Modification de date à noter pour le prochain atelier portage initialement prévu le samedi 23 septembre. Car le festival de l'école de la vie à Montpellier tombe à la même date.

 

Il sera très certainement décalé au samedi 2 décembre.

Si vous êtes intéressé, n'hésitez pas à nous contacter et vous pré-inscrire.

Si toutefois vous avez envie et besoin de porter votre enfant avant ; nous nous arrangerons pour que cela soit possible.

 

Au plaisir de se rencontrer

 

Amandine DUPIN 0565386002

 

Repost 0
Published by Les Alternanas
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 10:33

Pour la rentrée, vous êtes plusieurs familles à être intéressées par :

 

- du BABY YOGA

 

et

 

- du YOGA ENFANTS

 

Merci de vous pré-inscrire dès maintenant pour que cela puisse s'organiser avec Myrtille.

Choix du jour, des horaires, du rythme et des tarifs.

 

Pour cela contacter Chrystelle 0565384980

ou par mail sur asso.alternatives@gmail.com

 

Au plaisir

 

AMANDINE

Repost 0
Published by Les Alternanas
3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 10:30

ALTER-NATIVES se questionnent toujours autant ? Et vous ? Voici un éclairage supplémentaire :


>

>
 
  
 
 

>

>

>
Non à une campagne massive de vaccination forcée !
>
>
> La nouvelle ministre de la Santé Agnès Buzyn vient d’expliquer dans le Parisien son souhait d’étendre l’obligation vaccinale pour nos enfants, en passant de 3 vaccins à 11obligatoires pour, dit-elle, « permettre à la société d’évoluer ».
>
> Disons le tout net : obliger des parents à voir 11 vaccins injectés à leurs enfants dès le plus jeune âge, sans avoir leur mot à dire, n’a rien d’une évolution de société. Une telle vaccination massive et à marche forcée serait un véritable hold-up sur notre liberté individuelle et notre santé !
>
>
  • Des vaccins controversés ou à l’efficacité mal démontrée (hépatite B, méningocoque C…) deviendraient obligatoires. Or, on ne compte plus les accidents post-vaccinaux ou les signalements d’effets indésirables graves, voire mortels, et les procès intentés par les victimes ou leur famille se multiplient.

>
  • Personne ne connaît aujourd’hui l’impact à moyen et long terme d’un bombardement de 11 vaccins sur le système immunitaire immature de jeunes enfants. Plusieurs études ainsi que des données des laboratoires ont déjà montré l’augmentation significative des accidents neurologiques liés à l’injection simultanée de plusieurs vaccins. Avec sa proposition, Agnès Buzyn joue aux apprentis sorciers.

>
  • Chaque enfant réagit différemment à chaque vaccin. Leur imposer autant de vaccins sans prendre en compte leurs particularités, c’est prendre des risques imprévisibles quant à leur santé.

> Non seulement ce projet va à l’encontre des règles minimales de sécurité sanitaire, mais il viole également nos libertés fondamentales. Alors que la grande majorité des pays européens n’ont pas d’obligations vaccinales, sans conséquences sanitaires notables, le Parlement suédois vient même de déclarer anticonstitutionnelle l’obligation vaccinale.
>
> À contre-courant de ces pays soucieux des libertés individuelles, notre ministre de la Santé veut faire fi de la défiance justifiée des Français envers les vaccins. Alors qu’on parle tant aujourd’hui de conflits d’intérêts et de moralisation de la vie publique, il est urgent de préférer la transparence et le dialogue avec les Français aux cadeaux offerts aux laboratoires pharmaceutiques.
>
> Nous réclamons :
>
>
- Que la France, en accord avec la loi Kouchner du 4 mars 2002, s’inspire du modèle suédois et s’oriente vers la liberté de choix.
>
> - Que des données épidémiologiques nationales transparentes et accessibles aux citoyens, évaluent objectivement les besoins et l’efficacité clinique de chaque vaccination. Agnès Buzyn justifie par exemple sa proposition par le nombre, qu’elle juge important, des cas de rougeole depuis 2008. Or, comme le rappelle la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations, les taux de vaccination contre la rougeole sont en constante augmentation sur la période. Si vraiment les cas de rougeole augmentent alors même que la « couverture vaccinale » s’étend, c’est l’utilité même de ce vaccin qu’il faut remettre en cause plutôt que vouloir l’imposer de force à un nombre toujours plus grand de personnes.
>
> - L’analyse objective des risques neurologiques, psychiatriques, articulaires et musculaires éventuellement associés, qui pourraient être liés, comme le montrent certaines études scientifiques, aux différents types d’adjuvants.
>
> - Le recensement de la présence de nanoparticules métalliques non déclarées dans les vaccins. Une nouvelle étude des docteurs Gatti et Montanaru, du laboratoire italien Nanodiagnostics révèle la présence inexpliquée, et jamais signalée par les laboratoires, de plus d’une vingtaine de nanocomposants toxiques dans des vaccins courants, y compris dans certains des vaccins destinés à devenir obligatoires selon Agnès Buzyn. On y retrouve notamment tungstène, chrome, baryum, aluminium, silicium, titane… Outre la toxicité avérée de certains de ces métaux, leur échelle nanométrique et leur association entre eux en font de possibles bombes à retardement. Or, malgré de nombreux accidents post-vaccinaux « inexpliqués », aucune étude toxicologique n’a été faite sur l’effet de ces nanoparticules ! Rappelons qu’actuellement 700 familles françaises ont assigné en justice le laboratoire CSP, distributeur du vaccin Meningitec, du fait de symptômes très préoccupants après la vaccination (fièvre, douleurs, diarrhée, problèmes oculaires graves). Or, si on a rapidement attribué le problème à des « lots défectueux », la députée européenne écologiste Michèle Rivasi rappelait il y a peu qu’il se pourrait que le problème vienne du vaccin lui-même : en effet, Nanodiagnostics déclare avoir observé la présence dans ce vaccin d’acier inoxydable, de plomb, de titane et de zirconium.
>
> - De revoir l’âge de la nécessité vaccinale et de mieux évaluer les risques d’associer chez le nourrisson des vaccins combinés, pour certains d’efficacité mal démontrée, et qui ne sauraient donc être rendus obligatoires. Ceci implique une étude plus poussée des réponses immunitaires générales et cérébrales des nourrissons, soumis à plusieurs vaccinations simultanées, alors que les réponses de leur système immunitaire ne sont pas matures et sont encore mal connues à cet âge. La littérature scientifique et l’expérience des pédiatres confirment que plus est important le nombre de vaccins administrés simultanément et plus l’enfant est jeune, et plus sont importants les risques d’effets secondaires. Il en va aussi du bon sens : jamais dans la nature ne se manifestent simultanément 6 ou 7 pathologies infectieuses et l’organisme n’est ni préparé ni apte à gérer une telle éventualité !
>
> - L’arrêt de l’uniformisation des pratiques au nom du principe de la vaccination de masse et une meilleure prise en compte de la particularité des individus, à la fois en termes d’exposition réelle aux risques et en termes de terrain immunitaire lié à l’extrême variabilité du système HLA propre à chaque individu. Sans même évoquer l’efficacité du vaccin contre l’hépatite B et ses risques sur la santé, quel est le sens de vacciner un jeune enfant contre une maladie sexuellement transmissible ? Un acte médical responsable doit rester personnalisé pour évaluer le rapport bénéfice/risque pour chaque individu particulier. Les patients ne sont pas de potentielles « marges d’erreurs » dans des statistiques de santé publique, ils sont des citoyens libres qui doivent pouvoir consentir, de manière libre et éclairée, à un traitement à partir d’une information fiable et transparente.
>
> Depuis près de 40 ans, Alternative Santé défend votre libre choix thérapeutique.
>
> Dés 1982, nous exprimions nos doutes sur l’utilité du BCG. En 1995, nous alertions sur les risques du vaccin contre l’hépatite B, ce qui a contribué à sa suspension dans les collèges en 1998. Dans les années 2000 nous avons soutenu activement les victimes de la myofasciite à macrophages et avons notamment mis en garde sur les risques du Gardasil.
>
> Aujourd’hui encore, notre santé est en danger et notre détermination mise à l’épreuve. Chacun de vous peut agir en signant cette pétition et en la faisant circuler auprès du plus grand nombre.
>

> Premiers signataires :
>
> - Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations
>
> - Michèle Rivasi (députée européenne EELV, biologiste, co-auteure de l’ouvrage Le racket des laboratoires pharmaceutiques et comment en sortir)
>
> - Serge Rader (pharmacien lanceur d'alerte, co-auteur de l’ouvrage Le racket des laboratoires pharmaceutiques et comment en sortir )
>
> - Maître Jean-Pierre Joseph (avocat, auteur de l'ouvrage Vaccins. On nous aurait menti ?, membre du CA de la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations)
>
> Aller plus loin :
>
> - Vous pouvez soutenir ou devenir membre de la Ligue Nationale Pour la Liberté des Vaccinations, avec qui nous collaborons depuis les débuts du magazine. Depuis 1954, la ligue mène un travail précieux d’information et de défense de nos droits : www.infovaccin.fr
>
> - Vous pouvez également suivre le travail constant de lanceur d’alerte de la députée européenne Michèle Rivasi sur les questions de santé et d’environnement : www.michele-rivasi.eu

 
 
 
 
 
 
 

>
"Alternative Santé" est édité par la société GinkgoMedia, société de presse indépendante des laboratoires pharmaceutiques et des pouvoirs publics.
> Santé Port Royal SAS - 101,  rue de Patay - 75013 Paris
Repost 0
Published by Les Alternanas
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 08:02

Nous l'attendions avec impatience......

Voici  donc le programme du festival du féminin en Dordogne.

Les inscriptions sont ouvertes.

Nous co-voiturerons pour celles qui le souhaitent ! 0565386002

 

Festival du Féminin au pays de l'Homme
5ème édition !
 
 
Bonjour à Toi, Bonjour à Vous,
 
L'été est là et nous venons de vous parler de l'automne.
Nous vous donnons rendez-vous pour ce qui est désormais le moment fort de notre année. Ce succès est possible grâce à vous. Sans votre audace, votre confiance, rien n'aurait été possible. Nous avançons, continuons pour le plaisir de voir vos sourires, entendre la puissance de vos mots.
Merci de rendre cette aventure possible.
 
Cette année, le programme a été mis en ligne un soir de pleine lune. La première inscription est arrivée de la Réunion le jour du solciste d'été, n'est ce pas un beau présage ?
 
en Dordogneles 13, 14 et 15 octobre.
 
Le programme de la 5ème édition est en ligne. N'oubliez pas que vous pouvez bénéficier du tarif préférenciel pour toute inscription avant le 31 août. Et comme chaque année, nous tenons à ce que le Festival soit accessible à toutes, donc : osez nous dire vos besoins et, ensemble, nous imaginerons les possibles.
 
Au plaisir de ces rencontres. Il ne manque plus que vous !!!!
 
 
 
La Dordogne honore le Féminin et le Masculin
Créé par des Femmes pour des Femmes
 
Elles seront là pour partager avec vous ce temps si particulier :
Nathanaëlle BOUHIER-CHARLES, Muriel ROJAS ZAMUDIO, Sophie CLUZEL, Lydia VASQUEZ, Chloé OLIVER, Chantal TRAINEAU, Stéphanie WILBUR, Joëlle MOREAU, Sylvie TICHANE, Sylvie TICHANE, Elisabeth ANDREY, Gaëlle PIERREUSE, Sylvette RIETY, Annick BUREAU, Isabelle GUEUDRE, Juliette BENOIT, Elora FAUJANET, Martine SZONTAGH, Stéphanie LEFEUVRE, Maria DANTIN, Evelyne COQUARD, Florence FAIVRE, Effea AGUILERA, Oriana Camille et Loana de Save Trio, Anthéa DOUGLAS, Marina AUDIBERT, Agnès DELPECH, Cathou LIQUE, Michèle LASSERRE, Véronique GRAPOTTE, Dadou CULINE, Madeleine SARAZIN, Aurélie QHEHEILLE, Corinne GAUDIO, Louisa VINCIARELLI, Christine VOIRET
 
Le programme est ici
 
 
Cet email a été envoyé à delpech.agnes@gmail.com.
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur Les Femmes à la Source.
 
 
Envoyé par
SendinBlue
 
 
© 2017 Les Femmes à la Source

 

Repost 0
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 14:32

CHRONIQUES VACCINALES :LE TETANOS

 

Le tétanos est une maladie grave mais extrêmement rare. En France, elle touche, par an,  une dizaine de personnes dont la moyenne d’âge est de 79ans.

S’il tue dans 30% des cas, il se guérit spontanément dans 50%des cas. Il se manifeste par des contractures intenses  au niveau de la mâchoire, de la cage thoracique et du dos.

Le bacille du tétanos (bactérie) est présent dans les intestins de certains ruminants et se retrouve donc dans la terre sous forme de spores totalement inoffensifs. Pour qu’il puisse germer et se transformer en toxine, il doit être privé d’oxygène :c’est un anaérobie strict.

Alors NON, la toxine tétanique n’est pas présente partout car elle meurt en présence d’oxygène ; pas plus qu’une écharde ou une épine de rose ne peuvent provoquer le tétanos. Il faut nécessairement une plaie profonde ou une brûlure, obligatoirement non aérée.

Concernant cette maladie la désinformation et la peur sont  alimentées notamment  au début de chaque printemps. Le tétanos n’est  pas un problème de santé publique en France au vu du nombre de cas et du mode de transmission. C’est une maladie originale car elle n’est ni  contagieuse, ni immunisante. Se pose alors la question :comment une toxine atténuée(anatoxine du vaccin) pourrait-elle protéger contre le tétanos alors que la toxine elle-même n’immunise pas ?

Autre fait troublant mais peu abordé :la toxine ne rencontre  jamais le système immunitaire lors du déroulement naturel de la maladie. En effet, tous deux empruntent des chemins différents :la toxine se sert des nerfs pour rejoindre le système nerveux alors que le système immunitaire lui est entièrement localisé dans le sang et la lymphe. C’est ce qui explique qu’à la suite d’un tétanos guéri il n’y ait jamais d’anticorps dans le sang. Il n’est dons pas immunisant.

Par contre, en vaccinant, on injecte la toxine dans le sang, ce qui ne se produit jamais dans les conditions naturelles de la maladie (la toxine se véhiculant par les nerfs et non le sang). Les anticorps ainsi produits ne pourront jamais atteindrele bacille tétanique situé dans la plaie car celui-ci étant anaérobie, la plaie doit être non vascularisée.

 Les vaccinalistes objecteront que si la toxine ne peut pas être  neutralisée dans la plaie, elle peut l’être lors de sa sortie et de sa remontée vers le système nerveux central. Il suffira de leur rappeler que « la toxine quitte la plaie en empruntant les voies nerveuses axonales…voies inaccessibles aux anticorps »(source : Sylvie Simon, Ce que l’on nous cache sur les vaccins).

Il est dès lors aisé de comprendre pourquoi la présence d’anticorps après la vaccination n’offre aucune garantie de protection. Pour preuve, les  nombreux cas de tétanos recensés chez des sujets correctement vaccinés ! Des scientifiques tels que le Pr Veronesi font  l’hypothèse d’une immunité naturelle.

Concernant l’innocuité de ce vaccin, il est permis de s’interroger sur l’absence totale d’effets indésirables rapportée par la littérature médicale française alors que la littérature internationale fait état d’innombrables complications. Ainsi, des études recensées dans une banque de données conservées en Belgique (BelgianUniversitySustem) rapportent des réactions d’hypersensibilité, des chocs anaphylactiques (allergie très grave pouvant entrainer la mort), des atteintes neurologiques, des problèmes cutanés, des douleurs articulaires…

Comment prévenir et soigner le tétanos ?

  1. Nettoyer la plaie avec du savon.
  2. Extraire tout corps étranger.
  3. Faire saigner la plaie (apport d’oxygène).
  4. Mettre de l’eau oxygénée.
  5. Appliquer un antiseptique.
  6. Ne pas recouvrir la blessure de suite.

En cas de tétanos le chlorure de magnésium s’avère curatif en injections intraveineuses (20g/l).Il est toujours possible d’attendre plusieurs mois avant de vacciner son enfant contre le tétanos étant donné que la loi stipule que les vaccins doivent être effectués avant l’âge de 18mois. En pratique, il est très peu probable qu’un enfant de moins d’un an contracte le tétanos en France.

Repost 0
Published by Les Alternanas
27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 13:44

Dernière rencontre du mercredi pour ALTER-NATIVES, avant la coupure de l'été.

 

Nous serons au cabinet de sage-femmes le mercredi 28 juin, puis nous nous retrouverons le mercredi 6 septembre de 9h30 à 12H.

 

Que votre été soit beau et lumineux

 

Au plaisir.

 

Amandine DUPIN 0684434616

Repost 0
Published by Les Alternanas
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 13:51
Chaque 2ème lundi du mois a lieu la rencontre mensuelle de La Leche League
à partir de 13 h 45 au Centre Social de Montbazens

 

N'hésitez pas à diffuser ce message autour de vous : à des futures mamans, jeunes parents...



 
Bélinda et Béatrice
____________________________________________________________________________

Béatrice Bosc - 05.65.81.90.98
Bélinda Gaboulaud -06 75 32 47 45
 
Animatrices bénévoles La Leche League à Montbazens
Rencontre le 2er  lundi de chaque mois au Centre Social
Allaitement et maternage, site national LLL
Repost 0
Published by Les Alternanas
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 19:29

Bonjour, SAMEDI 17 JUIN :

 

DSC03737 

 

Atelier Comment signer avec bébé ? « Ma p'tite main a dit »

                                       de 10h à 12h au cabinet des sages-femmes à Figeac (rue ste marthe)

 

=15€ par famille 

et Adhésion à l'association 10€ par an et par famille

 

(Permet les ateliers, les locations d'écharpe de portage, du pack bien être grossesse, de couches lavables, d'emprunter les livres alternatifs, de soutenir l'association...)

Un atelier pour comprendre comment signer, pourquoi, avec qui, à quoi ça sert,..., pour mettre en pratique à travers des jeux, des comptines,... le partage d'expériences de chacun.

 

ATELIER FAMILLE pour communiquer autrement avec son enfant... (Baby Signs, communication gestuelle)

signer avec son bébé pour mieux se comprendre, des premiers mois à l'acquisition du langage.

 

Ouvert à tous

Inscription et Réservation  au 0565386002

 

 

Repost 0
Published by Les Alternanas